La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Monter sur le ring pour l’aider»

Malgré le drame de 1996, Stéphane Bovet entraîne son fils Fabien qui a remporté sa 1re victoire à Fribourg

Tel père, tel fils: chez les Bovet, la boxe est une passion qu’on partage en famille. Alain Wicht
Tel père, tel fils: chez les Bovet, la boxe est une passion qu’on partage en famille. Alain Wicht

Georges Blanc

Publié le 30.10.2022

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Boxe» L’histoire n’est jamais banale quand un père entraîne son fils dans un sport aussi dur que la boxe. Elle l’est encore moins avec Stéphane et Fabien Bovet, des Glânois d’Esmonts mais portant les couleurs du Boxe Club de Bulle. En octobre 1996, Stéphane, dit «Phano», double champion suisse, se préparait pour son premier combat professionnel. Plus personne ne voulait le rencontrer chez les amateurs, car il faisait trop mal. Le drame est survenu durant un sparring à Yverdon. Victime d’une hémorragie cérébrale, il a frôlé la mort, étant sauvé par les bons réflexes de ceux qui l’entouraient et d’un médecin.

Stéphane avait 27 ans et sa carrière se terminait là. Mais il aimait trop la boxe et on l’a retrouvé à la tête du Boxe Club Bulle. Et samedi, il est en

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11