La Liberté

Suisse-Ecosse: Les notes des joueurs de la Nati

Du talisman Xherdan Shaqiri au flop Fabian Schär, ils ont plus ou moins répondu présent ce mercredi soir face à l’Ecosse.

Xherdan Shaqiri (à gauche) l’homme aux 10 buts dans des phases finales de grands tournois. © keystone-sda.ch
Xherdan Shaqiri (à gauche) l’homme aux 10 buts dans des phases finales de grands tournois. © keystone-sda.ch

Pierre Schouwey & Jonas Ruffieux

Publié le 20.06.2024

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Yann Sommer
5

35 ans, 17 ans de carrière. Titré avec le Bayern, titré avec l’Inter. Et toujours pas la confiance de Fabian Schär.


Fabian Schär
3

Porté disparu: excellent défenseur, aperçu pour la dernière fois à Newcastle le mois dernier.


Manuel Akanji
5

En expert du calcul mental qu’il est, le Zurichois a su se démultiplier pour compenser les errances de ses deux collègues de défense. L’homme ne se soustrait pas à ses responsabilités. Un vrai «plus» pour la Nati.


Ricardo Rodriguez
3,5

Nico Elvedi est-il un joueur suffisamment égoïste pour se réjouir de la performance de son concurrent?


Silvan Widmer
4

Deux mi-temps en demi-teinte  un match haut en couleur.


Granit Xhaka
3,5

Encore 45 matches sans défaite avec la Suisse (qui n’a toujours pas perdu en 2024, on y croit!) et il égalera la série d’invincibilité réalisée cette saison avec son club, Leverkusen. Pour en arriver là, Xhaka devra faire mieux que face à l’Ecosse, où il a accusé un déchet inhabituel.


Michel Aebischer
4

Est redevenu Singinois: discret mais adorable comme tout.


Remo Freuler
4

Un avis sur sa performance, Chat GPT?

«La prestation de Remo Freuler lors du match de la Suisse contre l’Écosse à l’Euro 2024 a été plutôt solide. Freuler, évoluant au poste de milieu de terrain, a été un élément clé dans la formation de Murat Yakin. Sa performance a été marquée par une grande activité défensive et une contribution constante au milieu de terrain, aidant à stabiliser l’équipe et à contrôler le rythme du jeu.»

Mouais… L’intelligence artificielle avait visiblement mieux à faire que de regarder Suisse-Ecosse.


Xherdan Shaqiri
5,5

Pourquoi courir quand on a une patte gauche de cette qualité? Devient, grâce à son inspiration géniale, le seul Européen à avoir marqué dans les six derniers grands tournois. «XS», le grand monsieur du football suisse.


Ruben Vargas
4

Appel, course en avant, centre contré par un Ecossais. Repeat. Appel, course en avant, centre contré par un Ecossais. Repeat. Appel, course en avant, centre contre par un Ecossais. Repeat.


Dan Ndoye
4,5

Mériterait d’obtenir son premier dan de judo pour avoir collé un ippon à un spectateur écossais peu attentif. Bon dans l’ensemble, mais toujours pas décisif. D’où cette question: un attaquant, sachant créer sans marquer, est-il un bon attaquant? Vous avez deux heures.


Breel Embolo
4,5

A gagné son contre-la-montre pour revenir de blessure à temps , pour finalement partir 50 centimètres trop tôt.


Murat Yakin
3,5

Des choix douteux, notamment celui de s’être privé durant près d’une heure d’un vrai attaquant - n’est pas Pep Guardiola qui veut. La titularisation de Shaqiri, qu’il a su sortir au bon moment, parle en sa faveur, mais ne sauve pas complètement son bilan personnel.

NB: Egalement entrés en jeu, Vincent Sierro, Zeki Amdouni, Fabian Rieder et Leonidas Stergiou n’ont pas assez joué pour être notés.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11