La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Le sociétal, impasse pour la gauche»

Le nouveau président du POP Vaud Luca Schalbetter vise la reconquête du siège perdu au National.

«Notre combat, c’est de ramener les travailleurs sur le devant», défend Luca Schalbetter. © DR
«Notre combat, c’est de ramener les travailleurs sur le devant», défend Luca Schalbetter. © DR

Raphaël Besson

Publié le 16.08.2023

Temps de lecture estimé : 5 minutes

En juin, Luca Schalbetter a succédé à Anaïs Timofte à la tête du Parti ouvrier populaire (POP) vaudois. Alors que la campagne pour les fédérales accélère, il livre quelques éléments de son parcours et de son analyse de la situation. En misant sur le social et loin du buzz.

A 24 ans, vous dirigez le POP Vaud, quel est votre parcours?

Luca Schalbetter: Je suis né en Valais, mais n’y ai passé que deux ans avant de venir dans le canton de Vaud, dans la région lausannoise, puis à Yverdon où je suis conseiller communal. J’ai adhéré au POP quand j’avais tout juste 16 ans. Aujourd’hui, je travaille au bureau d’information sociale de l’AVIVO Vaud (association de défense des intérêts des retraités). Cela renforce mes convictions: en matière fiscale, l’Etat est

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11