La Liberté

Florilège d’appels aux services «non urgents»

Publié le 17.03.2023

Temps de lecture estimé : 1 minute

New York » Le service d’appels non urgents new-yorkais, le 311, a fêté ses 20 ans en diffusant ses requêtes les plus insolites.

«Comment cuisiner ma dinde pour Thanksgiving?», «Mon frigo fait trop de bruit»: la ville de New York a célébré les 20 ans de son service d’appels «non urgents», le 311, en diffusant ses requêtes les plus loufoques parmi 525 millions de contacts.

Lancé en mars 2003, «NYC311 est devenu une ressource indispensable pour les New-yorkais, quand ils veulent se plaindre du bruit, signaler un problème de saleté, savoir si le stationnement alterné est en vigueur», a loué Eric Adams, le maire démocrate de la mégapole de plus de huit millions d’habitants.

Pour célébrer ses 20 ans, le service a diffusé une étude résumant en neuf pages les principales statistiques de ce numéro d’appels «non urgents», distinct du 911, celui réservé aux situations les plus graves.

Si les contacts les plus nombreux concernent le stationnement, légal ou illégal, le bruit ou des plaintes à propos du chauffage, la mairie a retenu les 20 demandes les plus insolites. «Un chat est en train de terroriser quelqu’un à travers une porte moustiquaire», signalait-on dans un appel en 2003, ou «combien de temps dure un match de baseball», demandait-on en 2008.

En 2022, probablement à l’automne, le 311 a été composé pour demander s’il était possible de «pulvériser un spray sur les arbres pour que les feuilles cessent de tomber». «Pourriez-vous me transférer vers un expert des ovnis», a-t-on encore demandé en 2023. ATS/AFP

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11