La Liberté

De l’avenir de l’Europe

Jacky Brandt, ancien officier subalterne, Bulle

Publié le 18.03.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

L’avenir de l’Europe est lié à celui de l’Ukraine. Que se passerait-il si l’Amérique n’apportait plus son concours? L’armée tient encore par la défensive. Les munitions manquent: un obus tiré contre dix par les troupes russes. Les livraisons ne répondent pas aux attentes du président Zelensky: environ 30% livrés sur les 100% nécessaires. Seul l’armement cyber et numérique en attaques navale et aérienne est encore opérationnel.

Les pays de l’Europe, à la place des promesses et des réticences, devraient apporter leur soutien sans plus tarder pour gagner la guerre. L’unité retrouvée entre l’Allemagne et la France, pierre d’angle morale et politique pour l’Europe, à laquelle vient de se joindre la Pologne du nouveau premier ministre Donald Tusk, est indispensable. L’argent ne suffit pas et l’envoi au front de soldats européens n’est pas prévu pour l’instant.

Pourquoi Bruxelles, siège de l’Union européenne, ne commanderait pas globalement les munitions des 27 Etats européens pour l’Ukraine? A l’instar de la pandémie du Covid-19 en 2021, quand l’UE avait fourni les vaccins pour l’ensemble de l’Europe. Cette solution faciliterait une unité de production des munitions indispensables et permettrait une livraison rapide par des entreprises en attente de commandes. Elle redonnerait confiance à l’Ukraine.

Du côté suisse, sommes-nous conscients de la situation? Si le conflit devait s’étendre jusqu’à nos frontières, il pourrait modifier nos privilèges démocratiques, nos libertés, et remettre en question notre capacité de résistance. Il est temps que notre armée se modernise! La population et les autorités ne pourraient rester spectatrices.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Tel est notre pays, la Suisse!

    Elle est comment votre Suisse? En vase clos? Un jardin peuplé uniquement de pommes Boskoop? La Suisse, je la vois dans mes salles de classe: l’élève vegan qui...
  • Lisons les paroles de Nemo…

    Il y a déjà plus d’une semaine… Une semaine à lire les commentaires des médias, à plonger dans l’univers artistique de Nemo que j’ai découvert en même temps...
  • Choquée par le député Thévoz

    Selon les dires de certaines et de certains, la Suisse ne serait pas concernée par l’homophobie, qui serait un problème à l’étranger, en Irak, en Hongrie, en...
  • Notre richesse réside aussi dans la diversité culturelle

    Le 21 mai a eu lieu la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement. C’est un jour de commémoration de notre héritage...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11