La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Théâtre: «Nous parlons de tout ce qui nous rassemble, quelles que soient nos origines»

Camille Piller remet l’ouvrage sur le métier: après Le Petit Prince, elle met en scène Nous étions une fois, création réalisée avec des personnes issues de la migration.

La pièce exploite le rôle du chœur du théâtre grec. Ici en répétition. © Charly Rappo
La pièce exploite le rôle du chœur du théâtre grec. Ici en répétition. © Charly Rappo

Elisabeth Haas

Publié le 05.06.2024

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Le Petit Prince joué par des migrants encadrés par une équipe de professionnels du théâtre: c’était elle. La metteuse en scène Camille Piller remet l’ouvrage sur le métier, avec les participants des cours de théâtre de l’association La Red. Au fil du temps, les cours se sont transformés en répétitions pour un spectacle, Nous étions une fois. Cette nouvelle expérience scénique s’annonce intense, comme l’était déjà Le Petit Prince, production aboutie et surtout vibrante. La salle du Nouveau Monde, à Fribourg, accueillera quatre représentations entre vendredi et dimanche.

Nous étions une fois est une création de A à Z. Elle ne s’appuie pas sur un texte existant. Au nom de la compagnie Après ça je ne parle plus, Camille Piller a réuni 23 comédiennes et comédiens, âgés de 18 à 63 ans, issus de cultures différentes. Quatre d’entre eux s’engagent pour la seconde fois. Dont Helen Bayrami: «J’ai voulu continuer, parce que le théâtre et le groupe m’apportent beaucoup. J’ai pu appo

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11