La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Théâtre des Osses: Dans le salon de Suzanne et Figaro

Les personnages de Beaumarchais se retrouvent sous la plume du journaliste et romancier Eric Bulliard. Il est l’auteur du troisième et dernier épisode de la trilogie consacrée au personnage de Figaro par le Théâtre des Osses. Une pièce à découvrir dès jeudi soir.

Dans le Studio des Osses, Caroline Gasser et Yann Pugin signent les retrouvailles de Suzanne et de Figaro. © Dimitri Känel
Dans le Studio des Osses, Caroline Gasser et Yann Pugin signent les retrouvailles de Suzanne et de Figaro. © Dimitri Känel

Elisabeth Haas

Publié le 21.02.2024

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Ils se sont aimés, se sont perdus de vue, puis se sont retrouvés. Elle a poursuivi sa carrière de comédienne, de son côté. Lui a renoncé aux projecteurs, à la reconnaissance, aux applaudissements. Ils se souviennent du temps où elle était Suzanne, lui Figaro. Les années ont passé: où est la fougue, l’irrévérence, leur foi au théâtre? Le Théâtre des Osses pose la question dès jeudi soir dans sa nouvelle production, Si c’est un garçon, on l’appelle Figaro.

La pièce représente le troisième épisode du cycle Figaro de la saison. Après deux pièces signées Beaumarchais (Le Barbier de Séville mis en scène par Anne Schwaller) et Ödön von Horvath (Figaro divorce mis en scène par Philippe Sireuil), voici un texte d’aujourd’hui, imaginé par le journaliste et romancier Eric Bulliard. Il est l’auteur de La cabine et de L’adieu à Saint-Kilda (publiés tous deux aux Editions de l’Hèbe) et est notre collègue à La Gruyère. C’est la première fois qu’il écrit pour le théâtre. Interview croisée ent

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11