La Liberté

Mamié et Djakovic décrochent du bronze

Deux jours après l'argent sur 100 m brasse, Lisa Mamié a obtenu le bronze sur 200 m libre. © KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER
Deux jours après l'argent sur 100 m brasse, Lisa Mamié a obtenu le bronze sur 200 m libre. © KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER
Antonio Djakovic a dû s'employer pour finalement décrocher le bronze sur 200 m libre. © KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER
Antonio Djakovic a dû s'employer pour finalement décrocher le bronze sur 200 m libre. © KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER
Deux jours après l'argent sur 100 m brasse, Lisa Mamié a obtenu le bronze sur 200 m libre. © KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER
Deux jours après l'argent sur 100 m brasse, Lisa Mamié a obtenu le bronze sur 200 m libre. © KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER
Antonio Djakovic a dû s'employer pour finalement décrocher le bronze sur 200 m libre. © KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER
Antonio Djakovic a dû s'employer pour finalement décrocher le bronze sur 200 m libre. © KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER


Publié le 21.06.2024


Lisa Mamié sur 200 m brasse et Antonio Djakovic sur 200 m libre se sont parés de bronze aux Européens en grand bassin de Belgrade. Leurs finishs ont été décisifs.

La délégation suisse présente aux Européens de Belgrade compte désormais quatre médailles, soit autant que le bilan record réalisé en 2022, à Rome. Vendredi, Lisa Mamié et Antonio Djakovic ont obtenu le bronze, respectivement sur 200 m brasse et 200 m libre.

Deux jours après sa médaille d'argent sur 100 m brasse, Lisa Mamié est donc montée sur la marche la plus basse du podium. Quatrième au moment du dernier virage, la Zurichoise a gagné une position dans les 20 derniers mètres.

Revers de la médaille, son chrono de 2'26''10 ne lui a pas permis d'atteindre la limite olympique sur la distance, fixée à 2'23''91, ni à bisser son titre européen sur la distance obtenu à Rome. "La déception est très grande", a-t-elle avoué, au micro de Swiss Aquatics., en songeant à son temps "Je me suis pourtant bien entraînée, et je ne me suis pas senti si mal dans l'eau. Mais cela n'a pas payé."

Lisa Mamié pourrait toutefois être repêchée par Swiss Olympic, aucune autre athlète suisse n'ayant réussi les minimas.

Finish renversant

Sixième en demi-finale, Antonio Djakovic a pour sa part fait beaucoup mieux à l'occasion de la finale du 200 m libre. Loin du prodigue roumain David Popovici (1er en 1'43''13), le Zurichois a signé une fin de course remarquable, décrochant le bronze dans un temps de 1'46''32, soit exactement à 1'' de son record national. De bon augure pour les Jeux olympiques de Paris. "Je suis très heureux d'avoir obtenu cette médaille", a-t-il déclaré au micro de Swiss Aquatics. "J'ai vraiment tout donné dans les 50 derniers mètres. Je me donne une note de 11/10 pour mon finish." En 2022, Djakovic avait terminé premier dauphin de Popovici.

Toscan s'arrête en demi

Avec ces deux médailles, la Suisse compte désormais 22 breloques continentales depuis la création des Européens de natation en grand bassin.

Un troisième nageur helvète était en lice, ce vendredi. Qualifié pour les demi-finales du 200 m papillon avec le 11e temps des séries, Marius Toscan a obtenu le même résultat, en soirée, en nageant en 1'58''47, à 1''32 d'une place en finale.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11